Avoir un bon QI est n’est pas suffisant pour s’assurer du succès professionnel. En fait nous connaissons tous des personnes brillantes intellectuellement mais qui ne sont pas des exemples de réussite.
En fait il existe différentes formes d’intelligences. Keld Jensen dans article du magazine Forbes sur le leadership, nous rappelle que nous devrions tous améliorer entre autre notre “intelligence émotionnelle”, notre “intelligence morale” et notre “intelligence physique” pour développer notre capacité à réussir dans le monde professionnel. Avant de les expliquer voici deux points à garder en mémoire.

  1. Des recherches faites par le Carnegie Institute of Technology montre que 85% de la réussite en terme financier (atteinte des objectifs, rentabilité etc…) est due à l’ingénierie humaine de la personne. En d’autres termes, sa personnalité, sa capacité relationnelle, son aptitude à négocier, à diriger une équipe. 15% seulement dépend de son savoir technique.
  2. Daniel Kahneman, psychologue et prix Nobel, dans ses études démontre que nous préférons faire affaire avec quelqu’un que l’on aime bien, plutôt que quelqu’un que l’on n’aime pas, même si le service ou le produit est de moins bonne qualité ou si le prix est plus élevé.

L’intelligence émotionnelle désigne une capacité à identifier, accéder et contrôler ses émotions, celles des autres et celles d’un groupe et en retour savoir utiliser ses émotions en situation, pour se motiver et pour créer des liens.
Bien connaitre ses propres émotions, réactions, savoir en contrôler les effets et apprendre à faire de même avec une personne ou en groupe ne peut qu’améliorer vos aptitudes relationnelles, de négociateurs ou commerciales.
L’intelligence morale désigne les capacités d’intégrité, honnêteté, d’engagement, de responsabilité, votre aptitude à la sympathie et au pardon. Comment vous vous traitez et traitez les autres.
Un leadership efficace exige de l’intelligence morale. La compétence morale crée la crédibilité, inspire la confiance, et confère aux leaders une stature de dirigeant. Le leadership moral allie exemplarité et authenticité : les vrais leaders traitent les autres comme ils aimeraient être traités.
L’intelligence physique désigne la capacité à connaitre son corps et savoir lire les signes qu’il nous envoi. Savoir comprendre comment notre comportement change en fonction de notre “état”. Le manque de sommeil, la faim, l’alcool…
Une bonne attention à notre corps nous rend meilleur. Un esprit sain dans un corps sain. On le sait tous, et si on ne sait pas comment faire, il existe plein de spécialistes prêts à vous aider.
En conclusion rappelez vous, votre succès dépend de plusieurs formes d’intelligence. Développez votre intellect, apprenez à bien gérer les émotions (les vôtres et celles d’autruis), soyez conscient des implications de la morale dans un groupe et surveillez (et ménagez) votre corps. Voici quelques clefs de votre succès.
Maintenant que vous savez cela, il ne vous reste plus qu’à passez à l’Action…

Cet article vous a plu ? Partagez-le !