Qu’est ce un “sale con” dans une entreprise ? C’est un harceleur, une personne nuisible, qui divise l’équipe, une personne qui crée autour d’elle une pression inutile ou un stress négatif. C’est quelqu’un qui use de propos désobligeants, d’insinuations, d’humiliations ou de brimades, d’insultes, de comportements à connotation sexuelle, d’actes violents, de critiques injustifiées, et la liste ne s’arrête pas là… Selon INRS, 1 personne sur 6 en France estime être l’objet de comportements hostiles dans le cadre de son travail. (http://www.inrs.fr/accueil/risques/psychosociaux/harcelement-violence-interne.html)
On a tous une histoire de “sale con”. Il m’arrive d’être confronté à ce problème dans des entreprises que j’accompagne en coaching d’affaires. On retrouve souvent ce type de comportement lorsqu’il y a des problématiques d’équipes à régler.
Ne sous-estimez pas ce problème. On a toujours du mal à calculer la non qualité en entreprise. Dans son livre “Objectif Zéro sale con” Robert Sutton nous parle d’un exemple qui évalue ce coût à plus de 120 000 euros par an. Alors voici une liste de points à prendre en compte (liste hélas non exhaustive) si vous êtes prêt à évaluer le coût que peut engendrer dans votre société une personne au comportement négatif pour l’ensemble. Ceux qui ont fait le calcul sont unanimes. Les agissements des “sales cons” coutent plus cher à l’entreprise qu’ils ne rapportent…
Maintenant que vous savez cela, changer ces types d’agissement commence toujours pas soi même. Alors que faites-vous de cette information? Il ne vous reste plus qu’à passer à l’Action.
Liste:
Dommages aux victimes qui se répercutent dans l’entreprise:

  1. Détournements des efforts,
  2. Pertes des initiatives (peur de prendre des risques),
  3. Pertes de motivation et dӎnergie,
  4. Augmentation de l’absentèisme,
  5. Rotation du personnel plus élevée (sans oublier la perte de temps due à la recherche d’emploi par ceux qui veulent partir…)
  6. les conséquences psychologiques à court, moyen et long terme pour ces victimes…
Conséquences pour la direction:
  1. Perte de temps, à recadrer ces personnes négatives,
  2. Perte de temps, à apaiser les victimes,
  3. Perte de temps à rattrapper les clients, fournisseurs ou partenaires mécontents,
  4. Perte de temps à recruter et former les remplaçants des démissions,
Conséquences pour l’entreprise:
  1. Coût juridique (conseils et avocats)
  2. Coût des arrangements à l’amiable ou des litiges perdus par l’entreprise,
  3. Coûts assurances maladies…
  4. Surcoûts de l’absentéisme,
  5. Manque à gagner due à une performance d’une équipe démotivée,
  6. Perte de chiffre d’affaires, identifier ou pas, par le départ de clients…
Conséquences pour le travail de ces personnes négatives:
  1. Mauvaises coopération,
  2. Mauvaise communication,
  3. Absence de partage des bonnes pratiques,
  4. Méfiance,
  5. Représailles,
  6. Impact négatif durable sur la carrière…

 

Cet article vous a plu ? Partagez-le !