En avant vers la victoire

" En avant vers la victoire "

Bevet Breiz* : voilà la phrase qui résonnait dans la Stade de France samedi soir dernier à l’issue de la victoire de Guingamp lors de la finale de la Coupe de France de football. Comme vous j’ai vibré. Comme vous aussi, j’ai voulu analysé les raisons de cette victoire… pas si inattendue. Décryptage d’une méthode que vous pouvez aussi adopter dans votre entreprise.
La foi en son projet
Pourquoi Guingamp a connu de telles performances cette année ? Parce que le club a su se mobiliser sur une compétition essentielle : la Coupe. À la suite de ses victoires face au Mans puis à Toulouse, le staff et les joueurs ont pris confiance et su se concentrer sur leur réussite dans cette compétition. C’est bien la foi en leur projet qui leur a permis de retrouver des couleurs au moment même où ils ont été menés au score.
La force de l’équipe
Le collectif a fait la différence. La qualité des joueurs de la capitale bretonne est incontestable. Mais une équipe n’est pas l’accumulation d’individus : il faut les faire jouer ensemble. On a senti une équipe guingampaise mobilisée, consciente de sa chance et de sa force collective. Tout cela n’est que le fruit d’un travail de longue haleine.
Provoquer la chance
La match de samedi soir a également fait la démonstration que la chance se provoque. Méné 1 à 0, beaucoup ne donnaient plus beaucoup de cher d’En Avant. Et pourtant, c’est à ce moment précis que les joueurs ont forcé une chance unique, saisi leur destin à bras le corps et filé vers la victoire.
Merci au coach des Côtes d’Armor d’avoir parfaitement su préparer l’événement pour conquérir cette coupe, cette victoire historique. Merci à lui d’avoir su agréger autour de ce projet son club, ses joueurs, et toute une région. Merci de nous avoir, à nouveau, démontré l’exemplarité du sport en terme de coaching. D’ailleurs, le coaching d’affaires que je pratique s’en inspire beaucoup. Alors, réussissons ensemble !
*Vive la Bretagne

Cet article vous a plu ? Partagez-le !