« Patron » un métier de tout repos ? Pas vraiment.
En ma qualité de coach d’affaires je suis souvent confronté au problème de stress du chef d’entreprise. 63% des patrons sondés lors d’une enquête menée par l’Ordre des Experts Comptables et TNS Sofres en avril 2010 avouent éprouver du stress. Dirigeants de PME ou de TPE, hommes, femmes (en général plus souvent stressées que ces messieurs), précisent que les cinq raisons suivantes sont les sources principales de leur stress:

  • – Evolution du carnet de commandes
  • – Gestion du Personnel
  • – Situation de Trésorerie
  • – Charge de Travail
  • -Crainte des impayés

51% se disent plus stressés par rapport à 2009, selon l’étude de Grant Thorton mené dans 36 pays (68% en Grèce, 65% en Espagne, 39% en Allemagne).
À ceci il faut ajouter, l’obligation de résultats, ne pas montrer ses failles, la responsabilité de son équipe, la sensation de solitude, d’isolement, etc… ces facteurs émotionnels qui accentuent le phénomène. Rien d’étonnant que 57% des dirigeants estiment que cela impacte leur état de santé. Pourtant ces niveaux de stress ou d’angoisse peuvent être souvent ramenés à des niveaux acceptables si :

  • – si le dirigeant prend de la distance et de la hauteur par rapport à une situation,
  • – si il ou elle anticipe et se prépare pour savoir comment réagir au cas où,
  • – si pour chaque cause de stress des objectifs et un plan d’actions sont mis en place,
  • – enfin si l’entreprise, l’équipe s’organise pour ensemble faire face à l’adversité.

Autant de raisons pour travailler et accompagner mes clients sur la définition d’objectifs SMART, établir un plan d’actions détaillé, l’identification des problématiques, la recherche de solution, la mise en place de stratégies pour améliorer la performance, la motivation d’équipe… et bien d’autres points.
Des facteurs qui minimisent l’incertitude, l’angoisse, l’imprévu et vous aident à avoir une meilleure qualité de vie et profiter des résultats de vos efforts.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !