Il y a une certaine façon d’écrire des articles sur internet pour un blog, une newsletter ou une page web.
Par exemple, de manière à vraiment capter l’attention il est bon d’utiliser les techniques suivantes :
– un titre bien conçu
– des phrases courtes
– des points et des mots clefs
– des sous-titres qui développent les titres
-Faire des listes… ?
Utilisez occasionnellement les caractères gras afin d’éviter que le lecteur saute des sections importantes,
Attention aussi aux jeux de mots,
 qui peuvent parfois être interprétés d’une manière que vous n’aviez pas prévue.
Voici 12 astuces pour bien rédiger des textes destinés à l’internet :
1. Réfléchissez bien à votre titre. L’objectif d’un titre c’est de capter l’’attention du lecteur. Sinon il zappe.
2. Soyez bien organisé, structuré. Suivez une progression logique.
3. Utilisez des paragraphes courts. Les textes longs ont plutôt un effet repoussoir.
4. Inclure des mots clefs. Les moteurs de recherche en ont besoin pour établir la pertinence d’une requête.
5. Venez aux faits rapidement. Dès la PREMIERE ligne, n’oubliez pas sinon il passe à un autre lien.
6. Restez simple, direct et à propos. Un style conversationnel convient bien aux textes destinés à des sites web.
7. Précisez les bénéfices pour le lecteur. Ils veulent savoir à la lecture de l’article « ce qu’il y a pour eux ».
8. Utilisez des caractères gras pour les sous-chapitres. Le lecteur web lit en diagonale.
9. Afin d’attirer l’attention des lecteurs, utilisez une marque d’exclamation ( ! ). Mais SVP, n’en abusez pas !
10. Posez une question afin d’inciter le lecteur à continuer pour avoir la obtenir la réponse.
11. Présentez un seul sujet et ne vous égarez pas. Restez concentré, maintenez l’intérêt du lecteur.
12. Terminez avec un message fort. Une bonne conclusion et une conclusion qui résume les points clefs l’article ou qui incite le lecteur à faire quelque chose.
En bref, le style rédactionnel pour l’internet devrait être un compromis entre un style « Accroche » et de la « Prose ». Plus succinct et accrocheur que la prose mais avec plus de contenu et plus de profondeur que le style « Accroche » utilisé pour la publicité.